🎁 Offre jusqu'au 15 décembre à minuit 🎁
2 bijoux achetés = le 3ème offert

Incendies en Australie : comment aider de manière efficace ?

 

L’Australie est souvent ravagée par des incendies, qui détruisent des vies humaines, sans épargner la faune et la flore.

Certaines personnes souhaitent s’engager dans des missions de volontariat pour s’occuper des kangourous ou des koalas, mais un grand nombre souhaite aider l’Australie en faisant des dons.

S’engager en tant que volontaire 

C’est tout-à-fait louable d’aller en Australie pour aider les secouristes et les pompiers dans leur lutte contre ces incendies, ou dans la protection des animaux. Mais il est souhaitable d’être expérimenté et que l’aide apportée par les volontaires ne nécessite pas un temps de formation relativement long.

Les ONG Wildlife Victoria et WIRES nous ont indiqué qu’il y a un besoin urgent de volontaires, mais les candidats doivent tous avoir une licence officielle de secouriste ou de soigneur, faute de quoi, ils doivent suivre une formation dans le domaine de la sauvegarde de la faune sauvage, afin de pouvoir apporter les meilleurs soins aux animaux blessés, malades ou orphelins. La venue de bénévoles inexpérimentés n’est souhaitable que pendant la phase de reconstruction.

 

 

Autres possibilités d’engagement 

En dehors de l’Australie, il serait possible de s’engager dans la protection de la faune sauvage en Afrique, en Amérique Latine ou en Asie. Les causes sont assez nombreuses : les pingouins d’Afrique du Sud, les singes d’Argentine ou les orangs-outans de Malaisie.

S’engager en Australie après la crise des incendies

S’engager en Australie après la crise des incendies 

De nombreux australien s se permettent de faire du volontariat au lieu de travailler, car ils sont très sensibles à la lutte contre les catastrophes naturelles, et que le volontariat est assez ancré dans leur culture. D’autre part, pour la période de reconstruction, certaines organisations qui sont équipées pour l’accueil des volontaires internationaux peuvent prendre le temps nécessaire à leur formation, mais, dans ce cas, la pratique de la langue anglaise est nécessaire.

 

 

Dans les temps à venir, différents programmes seront probablement mis en place pour venir en aide aux régions les plus touchées par les incendies.

Il y aura tout d'abord une première étape de reconstruction, mais ensuite une aide humanitaire sera la bienvenue. Il y aura un plan de reforestation, auquel les volontaires pourront également participer. Plusieurs projets verront le jours afin de compenser les dégâts causés sur la faune et la flore et chacun pourra y trouver son engagement.

 

 

Vous savez ce qu'il vous reste à faire ! 

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés